Ellen Johnson Sirleaf

Published by lelab on

Née en octobre 1938 au Libéria, Ellen Johnson Sirleaf est la 24e présidente du Libéria et première femme élue chef d’état en Afrique. Elle effectue ses études aux États-Unis où elle obtient deux diplômes des universités du Colorado et de Harvard en 1970 et 1971. Un an plus tard, elle regagne son pays d’origine où elle entame sa carrière politique en occupant le poste de Secrétaire d’État aux Finances à partir de 1972, puis elle devient ministre des Finances en 1979. Elle quitte son pays à la suite du coup d’état de 1980. C’est près d’une décennie de lutte pour la liberté, la justice et l’égalité plus tard, qu’elle se présente aux élections de 2005 qu’elle remporte. En 2011, Ellen Johnson Sirleaf partage le prix Nobel de la paix avec deux autres femmes, sa compatriote libérienne Leymah Gbowee et Tawakkol Karman du Yémen, pour leur lutte non violente pour la sécurité des femmes et pour le droit des femmes de participer pleinement aux travaux de consolidation de la paix.

En mai 2012, le secrétaire général des Nations Unies la nomme coprésidente du groupe de haut niveau composé de personnalités éminentes du programme de développement pour l’agenda Post 2015. La mission du groupe est d’élaborer une feuille de route en faveur de la reprise mondiale et du développement durable. Après sa réélection à la tête du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf a consacré son mandat à reconstruire son pays après le conflit, attirant des investissements étrangers directs de plus de 16 milliards de dollars. De plus elle a mobilisé plus de 5 millions de dollars de ressources privées pour reconstruire des écoles, des cliniques et des marchés, ainsi que des programmes de bourse pour les étudiants libériens.

Translate »