Entretien avec Ibrahima KONATE – VOLAILLE D’OR – Côte d’Ivoire

Published by lelab on

Ibrahima Ben Aziz Konate, est le fondateur d’une start-up qui regroupe des fermes avicoles

 Il est propriétaire depuis plus de deux ans d’une entreprise exerçant dans le secteur avicole avec un chiffre d’affaires de plus de 3 millions de Fcfa par mois. Il a reçu le 21 août 2015, le prix d’excellence du meilleur chef d’entreprise « catégorie jeune « .

Le LAB : « Pouvez-vous revenir sur votre parcours et sur vos responsabilités à l’heure actuelle ? »

Ibrahima Ben Aziz Konate : « Volailles d’or est une entreprise qui a démarré avec un capital de 60.000 FR CFA sur quelques mètres carrés avec 50 poussins. Aujourd’hui, elle emploie plus de 15 personnes, produit et vend des milliers de poulets par mois. Nous avons développé un système de vente avec abattages, emballage et distribution le même jour avec des points de vente aménagés pour ce système. »

Le LAB : « Pouvez-vous nous en dire plus sur votre engagement ? Quelles sont les causes qui vous tiennent personnellement le plus à cœur ? »
Ibrahima Ben Aziz Konate : « Les causes qui me tiennent à cœur se résument par le fait que l’Afrique doit pouvoir se nourrir par les Africains. Nous devons consommer des produits de qualité. Les jeunes doivent comprendre que lancer un business, c’est contribuer à l’évolution de la société mais également se garantir un emploi. »

Le LAB : « Pouvez-vous nous en dire plus sur les raisons qui vous ont poussé à lancer votre start-up ? »
Ibrahima Ben Aziz Konate : « J’ai créé volailles d’or après avoir vu un reportage qui disait que mon pays continuait d’importer de la volaille et que les productions nationales étaient insuffisantes. C’est aussi la volonté de réussir et devenir le leader dans le domaine.

Le LAB : « Pourquoi considérez-vous qu’il soit primordial d’encourager et de soutenir les jeunes entrepreneurs africains ? »
Ibrahima Ben Aziz Konate : « Je pense primordial de soutenir les jeunes car la nouvelle génération d’entrepreneurs changera l’Afrique, contribuera à l’amélioration des conditions des populations, réduira le taux de chômage. Cependant, les jeunes qui réussissent à se démarquer doivent être sérieusement soutenue afin de devenir les modèles de réussite africains. »

Le LAB : « Pourquoi participer aux African Rethink Awards vous tient-il à cœur ? »
Ibrahima Ben Aziz Konate : « Participer aux African Rethink Awards est important pour nous car nous sommes à une étape de l’entreprise où le besoin de visibilité est important vis-à-vis de potentiels partenaires et business Angels. Cette opportunité nous permettra de trouver les partenaires essentiels à l’éclosion nationale et internationale de notre entreprise. »