Entretien avec Merveil MAVOUGOUN-AQUAGRITECH -République du Congo

Published by lelab on

Répondre aux problèmes que rencontrent les agriculteurs congolais et proposer une alimentation saine et locale à la population, tel est l’objectif que poursuit Merveil Louiper Duciel Mavoungou. Il présentera sa start-up AquagriTech aux membres du jury des African Rethink Awards organisés du 2 au 4 octobre 2019. Nous l’avons rencontré et il nous en dit plus sur son projet et ses motivations. 

 

Le LAB : Pouvez-vous revenir sur votre parcours et sur vos responsabilités à l’heure actuelle ?

Merveil Louiper Duciel Mavoungou : « Je suis actuellement CEO de la start-up AquagriTech. Spécialiste et passionné de l’agriculture urbaine des systèmes hors sol je suis titulaire d’un diplôme de Technicien en systèmes industriels et en gestion de projet obtenu à l’UCAC – ICAM, Pointe noire. Depuis janvier 2016, je suis Co-manager du Projet Taxi et Bus 100% électrique chez Bolloré. »

 

Le LAB : Pouvez-vous nous en dire plus sur les raisons qui vous ont poussé à lancer votre start-up ?

Merveil Louiper Duciel Mavoungou : « En tant que fils d’agriculteur je voulais trouver une solution d’actualité répondant à la fois aux problèmes de temps, d’effort, d’éloignement et d’investissement qu’impose l’agriculture traditionnelle. Je poursuis également un objectif sanitaire. Au Congo, la nourriture de bonne qualité n’est pas accessible à l’ensemble de la population. Il s’agit donc de permettre aux couches les plus modestes de la population de manger sainement. » 

 

Le LAB : Pourquoi considérez-vous qu’il soit primordial d’encourager et de soutenir les jeunes entrepreneurs africains ?

Merveil Louiper Duciel Mavoungou : « En 2030, la population africaine atteindra 1,7 milliards de personnes. 43% de cette population appartiendront à la classe moyenne. Les ménages consommeront pour un montant de près de 2,5 mille milliards de dollars. Ce qui signifie que d’ici 10 ans, les besoins actuels, auxquels nous ne parvenons pas à subvenir, doublerons. Avec la création d’entreprises par les Africains, l’Afrique saura répondre à ces besoins vitaux tout en créant de la richesse. Encourager les initiatives entrepreneuriales par la formation, le coaching et l’investissement est primordial et impératif. Nous devons nous préparer à l’évolution de la société tout en préservant l’accès aux droits fondamentaux. »

 

Le LAB : Pourquoi participer aux African Rethink Awards vous tient-il à cœur ?

Merveil Louiper Duciel Mavoungou : « En plus de la notoriété de ce prix dans le monde entrepreneurial, il nous permettra de nous affirmer, d’apprendre et d’avoir le privilège de faire découvrir notre vision et notre projet. Son apport financier nous permettra notamment d’acquérir un tricycle de distribution à énergie propre, de réhabiliter notre site, d’optimiser la capacité de production de la serre, d’acquérir de nouvelles machines, de recruter de nouveaux employés et de construire un dépôt de stockage. »

Les équipes d’AquagriTech sur le terrain