Entretien avec Reda BAKERTIT –KOURTIM – Maroc

Published by lelab on

Reda Bakertit est le fondateur de Kourtim, plateforme de planification et de gestion des flux de transport en temps réel. Cette plateforme permet à la fois un suivi automatisé et sécurisé des informations relatives aux expéditions. Nous sommes allés à sa rencontre pour le connaitre davantage. 

Le LAB : « Pouvez-vous revenir sur votre parcours et sur vos responsabilités à l’heure actuelle ? »  

Reda Bakertit : « Serial entrepreneur, ayant monté plusieurs entreprises. A 20 ans, sortant de l’école d’architecture de Nantes en France, j’ai monté ma première entreprise dans les énergies renouvelables. Après un an et demi, je monte ma deuxième entreprise dans l’installation de vidéosurveillance. Deux ans plus tard, je me suis lancé dans d’autres secteurs pour y trouver des idées innovantes, notamment, le BTP et puis le transport routier de marchandises. Ce dernier m’avait fasciné : un secteur gigantesque qui souffre d’innombrables problèmes. Nous avons lancé le projet en février 2018. Nous sommes aujourd’hui une équipe de 13 personnes. Nous avons des clients au Maroc et nous venons de commencer au Congo. » 

Le LAB : «  Pouvez-vous nous en dire plus sur votre engagement ? Quelles sont les causes qui vous tiennent personnellement le plus à cœur ? »  

Reda Barkertit : « L’équipe, la persévérance et l’honnêteté sont les trois causes qui me tiennent personnellement à cœur. Je suis convaincu que nous n’arriverons jamais à développer un secteur aussi complexe, à savoir le transport et la logistique si nous ne disposons pas d’une équipe à la fois diverse, sérieuse et complémentaire. »

Le LAB : « Pouvez-vous nous en dire plus sur les raisons qui vous ont poussé́ à lancer votre start-up ? »  

Reda Bakertit : « C’était un challenge de trouver une solution pour un secteur énorme souffrant d’ innombrables problèmes. Nous souhaitions aider les 800.000 entreprises africaines de transport routier de marchandises à se développer et maitriser leurs flux et leurs coûts de transports. Nous aimons les défis et nous avons choisi un des secteurs les plus complexes en Afrique. »

Le LAB : « Pourquoi considérez-vous qu’il soit primordiale d’encourager et de soutenir les jeunes entrepreneurs africains ? »  

Reda Bakertit : « L’Afrique dispose de vrais talents et de la plus forte population de jeunes dans le monde. Il n’y a que les jeunes africains qui connaissent les particularités de ce continent et qui sont capables de résoudre ces problèmes. »