Fenix, pionnière de l’énergie solaire en Afrique

Published by Le LAB on

Fenix International est née en 2009 en Ouganda. Ses fondateurs étaient détérminés à rendre l’électricité plus accessible en Afrique : 600 millions de personnes vivent, encore aujourd’hui, sans accès à l’énergie électrique. Fenix développe donc des kits pour monter des panneaux solaires de manière aisée, sans passer par un technicien. Ces kits s’adaptent en plus à la situation africaine et fonctionnent hors réseau (« off-grid ») pour fournir de manière stable un accès renouvelable à l’énergie.

De plus, Fenix développe un système permettant aux ménages d’acquérir ces kits malgré leur coût élevé : en plus d’un acompte de 5 dollars, qui donne accès à un panneau, une batterie et deux lampes, les foyers versent 5 centimes de dollars par jour pour utiliser l’équipement. Un mécanisme qui leur permet de devenir propriétaire de l’équipement au bout de deux ans.

La technologie off-grid est aujourd’hui plus démocratisée et plusieurs start-ups africaines se sont lancées dans le secteur, comme M-Kopa, soutenue par la fondation Al Gore, ou Mobisol, spécialisée dans les kits à destination des entrepreneurs. Un forum des technologies solaires off-grid, le Global Off-Grid Solar Forum, a tenu le 18 février 2020 à Nairobi sa troisième édition. Un évènement auquel a participé Fenix (et son co-fondateur et président Brian Warshawsky) qui est devenus en 2018 une filiale d’Engie et compte aujourd’hui 700 employés. Présente en Ouganda, en Côte d’Ivoire, en Zambie, au Benin et au Nigéria, l’entreprise conduit également des projets majeurs : après avoir permis l’accès à l’électricité pour 200 000 personnes au Bénin en un an, la société ougandaise a rejoint l’initiative CIZO, qui doit équiper 2 millions de personnes avec ces kits solaires.