La Compensation Carbone De l’Evénement 2018

[vc_row][vc_column width= »2/3″][vc_column_text]

Le LAB s’implique pour le développement durable !

Le LAB s’est engagé dans une démarche d’éco-conception de sa seconde édition 2016 avec son partenaires EcoAct : mesure de son impact environnemental et mise en avant de son implication pour le développement durable.

L’identification des postes les plus émetteurs de gaz à effet de serre (énergie, restauration, déchets, hébergement et transport) a ainsi permis de mettre en place un certain nombre d’actions de réduction visant à limiter les émissions de l’événement, de même que celles des prochaines éditions.
Ces initiatives ont été couronnées de succès puisqu’avec une moyenne de 200 Tonnes équivalent carbone (Teq Co2), le LAB se situe dans la moyenne basse des émissions pour ce type d’événements. À titre d’exemple 100 Teq Co2 représentent les émissions générées par 10 tours de la Terre en voiture ou encore les émissions annuelles de 8 français moyens !

Grâce à son partenariat avec EcoAct, le LAB a pu transformer toutes ses émissions incompressibles en soutenant le projet de compensation carbone Neema. Localisé au Kenya, cette initiative est certifiée par Gold Standard, l’un des standards de certification les plus rigoureux au monde pour l’homologation de projets de compensation carbone volontaire.

 

Projet NEEMA

Contexte :
Située au cœur des parcs nationaux de Tsavo, au sud-ouest du Kenya, la forêt locale est dégradée au profit d’une production illégale de charbon de bois et la fertilisation des sols par brûlis, émetteurs de gaz à effet de serre. La faune y est par ailleurs la cible des braconniers.

Solution :
Le programme Neema protège la forêt et promeut la création d’entreprises durables.
Ainsi, la biodiversité locale est préservée tout en assurant un développement économique pérenne.

Résultats :
➢  170.000 hectares de forêt protégés ;
➢  Plus de 50 espèces protégés ;
➢  90.000 arbres plantés ;
➢  Projet élu « Best Forestry Project Developper » (2014) par Environmental Finance.

Télécharger la brochure du projet ECOACT  ICI

 

 

Le Bilan Carbone 2018

La compensation carbone offre un moyen sans précédent pour lutter contre le changement climatique.

C’est la solution adoptée par Land of African Business (LAB) qui organise, à Paris en 2015 et 2016, puis à Abidjan en 2017 et 2018, les Rencontres du LAB, un lieu de rencontre privilégié entre les entrepreneurs africains et les investisseurs étrangers.

Les rencontres du LAB participent à la lutte contre le changement climatique puisqu’elles promeuvent des initiatives qui répondent efficacement aux problématiques de mutation sociétale, économique, sociale et environnementale de l’Afrique. Or, elles génèrent aussi un coût environnemental important : fonctionnement des centres de conférences, restauration, aménagements intérieurs, consommation de papier, électricité, consommation d’eau, déchets directs, transports et hébergements des participants, etc.

Le LAB est conscient de son impact environnemental et désire honorer son engagement éco-responsable en faisant appel au plus grand cabinet de compensation européen, EcoAct.

Ce dernier réalise le Bilan Carbone de chaque rencontre et l’accompagne dans le développement de projets de réduction de carbone.

Depuis 12 ans, EcoAct accompagne les entreprises et les organisations dans leur transition vers la performance climat. Partenaire du projet International Carbon Reduction and Offset Alliance (ICROA), elle guide ses clients dans le processus de compensation carbone.

Grâce au Bilan Carbone calculé chaque année par EcoAct, le Land of African connaît le montant exact d’émissions de gaz à effets de serre qu’il génère et les convertis en crédits carbone, c’est-à-dire, en fonds d’investissement en faveur de projets de lutte contre le changement climatique.

Chaque année, le LAB choisi deux projets responsables de compensation carbone établis sur le continent africain, répondant aux objectifs du développement durable formulés par l’ONU, afin de pallier les émissions incompressibles liées à l’organisation de l’événement.

Pour compenser les émissions de gaz à effets de serre générées par la IVe édition des rencontres du LAB organisées à Abidjan en 2018, le choix s’est porté sur un projet certifié par Gold Standard, l’un des standards de certification les plus rigoureux au monde pour l’homologation de projets de compensation carbone volontaire.

Le LAB a donc contribué pour un montant de 106 tonnes équivalents de CO2 au projet Neema (Kenya).

Le programme Neema lutte contre la dégradation de la forêt des parcs nationaux de Tsavo, situés au Sud-Ouest du pays, gangrénée par la production illégale de charbon et la fertilisation des sols par brûlis.  Grâce à sa mise en place, 170 000 hectares de forêt ont été protégés, 90 000 arbres ont été plantés et 400 emplois et 5 entreprises durables ont été créés.

 

Télécharger les résultats du bilan carbone 2018 du LAB 

Télécharger le Projet NEEMA – Compensation carbone 2018 

Télécharger le bilan carbone 2018 du LAB [/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/3″][vc_widget_sidebar sidebar_id= »blog-widget-area »][/vc_column][/vc_row]