La directrice générale de Wastezone interviewée dans Le Monde – 24 avril 2020

Published by Le LAB on

Jacqueline Mukarukondo, co-fondatrice de la start-up rwandaise Wastezone, une plate-forme qui permet aux particuliers et aux foyers de vendre les objets électriques inutilisés aux entreprises de recyclage,  a été interviewé par le quotidien Le Monde. Publiée le 21 avril 2020, l’interview porte sur les opportunités pour les femmes africaines dans le monde de l’entrepreneuriat et les défis que doit relever l’Afrique dans le domaine de l’écologie (seulement 20% des 130 000 tonnes de déchets électroniques produits chaque année par en Afrique de l’Est sont recyclées).

« Le plus grand défi, c’est la transformation des mentalités et le financement […] La majorité des Rwandais est encore dans une économie linéaire, et non circulaire. Mais beaucoup d’entre eux réparent déjà leur matériel électronique au lieu de le jeter. Nous avons surtout besoin de plus de soutien dans le secteur de la gestion des déchets, qui suscite encore peu d’intérêt de la part des investisseurs en capital-risque. » analyse-t-elle dans l’interview (https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/04/21/jaqueline-mukarukondo-l-entrepreneuse-rwandaise-qui-reve-d-un-monde-sans-dechets_6037346_3212.html).

Jacqueline Mukarukundo et Ghislain Irakoze

Jacqueline Mukarukondo est aujourd’hui directrice de générale de la start-up, fondée en 2019 avec son partenaire et actuel président de l’entreprise Ghislain Irakoze. L’application créée par Wastezone pour mettre en relation les particuliers et les entreprises de recyclage est disponible sur PlayStore : (https://play.google.com/store/apps/details?id=com.wastezon.app.wastezonapp.

Découvrez le site de Wastezone pour plus d’informations : https://www.wastezon.com/.