La start-up bordelaise Meditect lève 1,5 millions de dollars pour lutter contre les faux médicaments – 14 mai 2020

Published by Le LAB on

En levant 1,5 millions de dollars auprès de Business Angels et du fonds de capital-risque LBO France (https://www.lbofrance.com/), les bordelais de Meditect, qui ont annoncé par communiqué l’opération le 6 mai 2020, souhaitent se développer hors de Côte d’Ivoire. Spécialisée dans la traçabilité des médicaments, la start-up utilise notamment la technologie blockchain pour son application mobile permettant d’authentifier les médicaments. L’application Meditect Patient fonctionne en scannant le code du produit ciblé, l’application relie ensuite ce produit au stock des pharmacies partenaires. 300 pharmacies ivoiriennes (un tiers du réseau ivoirien) utilisent aujourd’hui cette application (disponible en suivant ce lien : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.meditect.patient&hl=fr).

« A l’avenir, la start-up ambitionne de sécuriser l’intégralité des médicaments en Afrique subsaharienne en collaboration avec l’ensemble des laboratoires exportateurs », précise le communiqué de la start-up (https://www.meditect.com/docs/20200506-communique-de-presse.pdf). L’entreprise, lancée en 2017 par Romain Renard et Arnaud Pourredon, vise notamment le Sénégal et le Cameroun comme futurs espaces de croissance.

Les deux co-fondateurs de Meditect, Romain Renard et Arnaud Pourredon

Categories: Santé