La start-up Flare intègre le programme d’accompagnement de Google – 14 avril 2020

Published by Le LAB on

Sélectionnée parmi 1200 start-ups du monde entier, la start-up kenyane Flare va intégrer le programme d’incubateurs d’entreprises lancé par Google. L’annonce a été faite par le géant californien sur le blog de l’entreprise : https://blog.google/outreach-initiatives/entrepreneurs/11-startups-addressing-global-problems/. Au côté de 10 autres jeunes pousses, Flare va suivre ce programme de mentorat conduit par une vingtaine d’équipes chargées de renforcer le développement commercial de la start-ups et de faciliter sa recherche d’investissements.

De gauche à droite, Maria Rabinovich et Caitlin Dolkart, fondatrices de la start-up

 Les fondatrices de Flare, Maria Rabinovich et Caitlin Dolkart, ont créé une application qui localise les centre médicaux d’urgence et les connecte avec les personnes en danger. Basée sur le principe de l’uberisation, cette application permet d’économiser un temps précieux qui aurait été perdu à rechercher une ambulance, dans un pays où il y a plusieurs numéros d’urgence et où les services médicaux privés sont nombreux mais peu répertoriés. Flare centralise les différentes ambulances disponibles avec le matériel qu’elles comportent et l’expertise de son personnel. « l’application est un peu comme votre concierge, mais qui s’occupe de votre santé » présentait Maria Rabinovich à la BBC, qui consacrait en 2017 un portrait à la start-up : https://www.bbc.com/news/business-42064067. L’application, créée en 2016, a depuis fait de nombreuses différences, notamment lors des attentats ayant frappé le Kenya ces dernières années (lire à ce sujet ce reportage de l’agence Reuters : https://www.reuters.com/article/us-kenya-security-ambulances/kenyas-ambulance-uber-at-heart-of-siege-rescue-idUSKCN1PT0NQ).

Pour un meilleur aperçu des solutions offertes par Flare, découvrez le site internet de la start-up : http://flare.co.ke/

 

Categories: Santé