La start-up Jumeni et le Diteh plastic Network s’associent pour lutter contre les déchets plastiques

Published by Le LAB on

La start-up Jumeni et le Diteh plastic Network s’associent pour lutter contre les déchets plastiques

Trois des quatre fondateurs de la start-up Jumeni : Kevin Gawo, Eyran Amedzor et Emmanuel Oduro

Pour agir au plus près des communautés et lutter efficacement contre la multiplication des déchets plastiques, le DITCH Plastic Network (https://ditch-plastic.org/ ) s’est associé à la start-up ghanéenne Jumeni Technologies. Créée à l’origine pour fournir un appui logistique aux entreprises travaillant sur le terrain (et fournir aux entreprises des information sur les actions de leurs travailleurs : https://jumeni.com/), Jumeni a permis au DITCH de mettre en place un réseau communautaire de ramassage de déchets. Les habitants d’une localité peuvent inscrire leur trajet de ramassage sur l’application Jumeni, puis recevoir, toujours via l’application, une somme d’argent récoltée par carte bancaire ou mobile banking.

Pour développer son projet, le DITCH s’est entouré d’un réseau d’acteurs et d’infrastructures, notamment de pôles technologies et d’universités : initié par l’université de Montfort au Royaume-Uni, l’iHub de Nairobi (Kenya) ou le pôle BongoHive à Lusaka (Zambie) sont aujourd’hui partenaires du projet. « C’est un moment passionnant pour l’université de Namibie et pour la Namibie dans son ensemble de participer à ce projet international visant à inventer des moyens innovants pour lutter contre la menace des déchets plastiques dans notre environnement. Ce projet arrive à point nommé pour contribuer aux efforts du pays », a confié le Dr Selma Lendelvo, chercheuse à l’université de Namibie, au site Afrik 21 (https://www.afrik21.africa/afrique-ditch-lance-un-projet-contre-la-pollution-generee-par-les-dechets-plastiques/).

Visant le secteur du traitement de déchets aussi  bien que celui des ventes ou du BTP, Jumeni a été fondée en 2018 à Accra. Fondée par 4 entrepreneurs (Kevin Gawo, Ghaamid Abdulbasat, Eyran Amedzor et Emmanuel Oduro), la start-up a notamment été financée par le Meltwater Entrepreneurial School of Technology (MEST) d’Accra (https://www.linkedin.com/company/jumenihq/about/).