La stratégie de lutte contre le Covid-19 de Tulip Industries – 23 avril 2020

Published by Le LAB on

Le président de l’entreprise guinéenne Tulip Industries, Mountaga Keita, a accordé une interview parue le 3 avril 2020 au site du Next Einstein Forum (NEF) (https://nef.org/2020/04/06/5-minutes-sur-le-coronavirus-et-le-role-des-start-ups-africaines-avec-mountaga-keita-ceo-de-tulip-industries/). Il y développe son analyse sur la pandémie et explique comment les start-ups comblent les faiblesses de certains Etats.

Mountaga Keita est l’inventeur d’une borde médicale informatique, dotée d’un générateur électrique indépendant et donc résistante aux coupures d’électricité, qui dispose de plusieurs outils médicaux et permet un auto-diagnostic des patients. La borne, appelée « kioske Octopus » est également utilisable pour faciliter l’émission d’ordonnances ou les téléconsultations. Une invention récompensée dans plusieurs forums internationaux (voir le portrait fait par RFI de l’inventeur : http://www.rfi.fr/fr/emission/20190727-guinee-telemedecine-octopus-mountaga-keita).

Mountaga Keita 

 

Dans l’interview accordée au NEF, il préconise notamment d’élargir l’accessibilité des projets développés contre le Covid-19 : « l’une des urgences se situe dans le développement de projets susceptibles de toucher de plus larges pans de la population au sein de pays donnés. A l’heure actuelle, la plupart des applications […] sont dirigées que vers des catégories de personnes qui ont été à l’école, ce qui ne représente en moyenne que de 30 à 35% des citoyens. Les 70% restants sont dans l’incapacité de lire et d’utiliser efficacement ces outils technologiques pour les aider, par exemple, à s’informer correctement sur la manière de se protéger au mieux contre une contamination dans le cadre du COVID-19. ».

Il a également présenté le nouveau modèle de sa borne, spécialement dédiée à la lutte contre la pandémie (https://lelab.info/une-nouvelle-borne-contre-le-coronavirus-concue-par-tulip-industries-18-mars-2020/) : « Avec mon équipe et vu que les kits tests sont très rares en Guinée – autour de 20.000 pour une population qui dépasse 12 millions d’habitants-, nous avons récemment lancé une tablette dotée, entre autres,  d’un dispositif thermographique et d’un outil capable de vérifier le taux d’oxygène dans le sang, ce qui permet de vérifier l’efficacité du fonctionnement des poumons. Des symptômes donc liés au COVID-19. Cette tablette contribuerait à mieux filtrer lors de l’arrivée des patients dans les hôpitaux ».

Categories: Santé