Maïa, une pommade venue du Burkina-Faso pour lutter contre le paludisme – 17 mars 2020

Published by Le LAB on

Franck Langevin, cofondateur de Maia, présentait au Change Now Summit, qui se tenait le 1er février 2020, à Paris, une pommade protégeant du paludisme, une maladie qui fait encore 228 millions de victimes en 2018. En Afrique, 90% de victimes sont des jeunes enfants.

L’entreprise Maïa, dont le co-fondateur est Gérard Niyondiko, s’est construite sur le projet Faso Soap, qui ambitionnait de développer un savon de longue durée qui protégeait contre les piqûres de moustiques, qui transmettent la maladie. Partant du constat que 80% des enfants africains de moins de 5 ans étaient pommadés chaque soir, l’équipe a changé les orientations de la recherche, et développé une pommade qui protège des moustiques. Pour un coût moins élevé, la pommade protège mieux que le savon et est plus utilisée en Afrique. Le travail de l’équipe de recherche a abouti à Maïa, une pommade qui protège des piqûres pendant plus de 5h30.

Découvrez le projet Maïa avec ce reportage réalisé par TV5 Monde pour l’émission Bonne Santé : https://afrique.tv5monde.com/videos/magazines/bonne-sante/season-2/episode-14 (18:10)

Categories: Santé