La Compensation Carbone De l’Evénement 2017

[vc_row][vc_column width= »2/3″][vc_column_text color= »#000000″]

Le Groupe EcoAct apporte aux entreprises et aux territoires une expertise unique permettant d’anticiper et de se transformer positivement face au changement climatique. Portés par les mêmes valeurs, nos experts développent, depuis plus de 10 ans et à l’échelle internationale, des stratégies d’atténuation et d’adaptation. Ils permettent aux dirigeants de faire du climat véritable un levier de performance et d’innovation. Pour cela, le Groupe EcoAct rassemble 3 pôles d’expertises :

  • Le conseil stratégique : audit, décryptage, prospective, animation de réseaux, définition et pilotage de feuille de routes, …
  • La modélisation et l’analyse de données (smart data) : définition d’indicateurs, agrégation, scenarii comparatifs et projections, …
  • La conception et le pilotage de projets : conduite du changement, actions de réduction, d’adaptation et de compensation, expérimentation et développement de projets terrain, …

En 2016, EcoAct a été de nouveau élu Worldwide Best Advisory Service et Worldwide Best Project Developer Overall par Environmental Finance.

 

Le Bilan Carbone 2017

La compensation carbone offre un moyen sans précédent pour lutter contre le changement climatique. C’est la solution adoptée par Land of African Business (LAB) qui organise, à Paris en 2015 et 2016, puis à Abidjan en 2017 et 2018, les Rencontres du LAB, un lieu de rencontre privilégié entre les entrepreneurs africains et les investisseurs étrangers.

Les rencontres du LAB participent à la lutte contre le changement climatique puisqu’elles promeuvent des initiatives qui répondent efficacement aux problématiques de mutation sociétale, économique, sociale et environnementale de l’Afrique. Or, elles génèrent aussi un coût environnemental important : fonctionnement des centres de conférences, restauration, aménagements intérieurs, consommation de papier, électricité, consommation d’eau, déchets directs, transports et hébergements des participants, etc.

Le LAB est conscient de son impact environnemental et désire honorer son engagement éco-responsable en faisant appel au plus grand cabinet de compensation européen, EcoAct. Ce dernier réalise le Bilan Carbone de chaque rencontre et l’accompagne dans le développement de projets de réduction de carbone.

Depuis 12 ans, EcoAct accompagne les entreprises et les organisations dans leur transition vers la performance climat. Partenaire du projet International Carbon Reduction and Offset Alliance (ICROA), elle guide ses clients dans le processus de compensation carbone. Grâce au Bilan Carbone calculé chaque année par EcoAct, le Land of African connaît le montant exact d’émissions de gaz à effets de serre qu’il génère et les convertis en crédits carbone, c’est-à-dire, en fonds d’investissement en faveur de projets de lutte contre le changement climatique. Chaque année, le LAB choisi deux projets responsables de compensation carbone établis sur le continent africain, répondant aux objectifs du développement durable formulés par l’ONU, afin de pallier les émissions incompressibles liées à l’organisation de l’événement.

Pour compenser les émissions de gaz à effets de serre générées par la IIIe édition des rencontres du LAB organisées à Abidjan en 2017, le choix s’est porté sur deux projets certifiés par Gold Standard, l’un des standards de certification les plus rigoureux au monde pour l’homologation de projets de compensation carbone volontaire. Le LAB a donc contribué pour un montant de 152 tonnes équivalents de CO2 au projet UgaStoves (Ouganda) et au projet LifeStraw (Kenya).

UgaStoves est un projet de réduction de la précarité énergétique et de lutte contre la déforestation en Ouganda. Il permet la production et la distribution de foyers de cuisson améliorés. Le projet compte aujourd’hui 2 millions de bénéficiaires et permet d’éviter le rejet de 36 000 tonnes d’équivalent CO2 (TeqCO2), et la consommation de 140 000 tonnes de charbon chaque année.

LifeStraw met en place, au Kenya, la distribution de filtres à eau, facilitant l’accès à l’eau potable tout en diminuant le recours au bois de chauffe. Le projet a ainsi permis la création de 1000 emplois créés localement, la distribution de 800 000 filtres à eau (permettant de filtrer en moyenne 18 000 litres) et 2700 séances de sensibilisation ont été organisées dans des écoles.

 

Télécharger les résultats du Bilan Carbone 2017

Télécharger le Bilan Carbone 2017 du LAB 

Télécharger le résumé des contributions aux projets en 2017[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/3″][vc_single_image image= »7450″ img_size= »300*300″][vc_widget_sidebar sidebar_id= »blog-widget-area »][/vc_column][/vc_row]