Pezesha, une solution de financement pour les start-ups kenyanes – 29 avril 2020

Published by Le LAB on

A côté de start-ups comme 7Keema (https://lelab.info/7keema-la-start-up-egyptienne-qui-transforme-loffre-de-soins-a-domicile-21-avril-2020/) ou Cowtribe Technology (https://lelab.info/proteger-les-cheptels-des-maladies-la-mission-de-cowtribe-technology-22-avril-2020/), Pezesha était elle aussi présente lors du Seedstars Summit 2020. Lors de l’édition 2020 du concours, qui s’est déroulé entièrement en ligne le 3 avril, la jeune entreprise kenyane concourait pour le Global Winner Prize. Fondée en 2016 par l’entrepreneure Hilda Moraa, qui collabore avec l’école de programmation française Station F, la start-up est engagée contre le problème de financement des PME kenyanes. En plus d’apporter une formation financière aux jeunes entreprises et de faire de la prévention contre le surendettement, elle apporte des liquidités et a créé un système pour améliorer leurs conditions de prêts. Les start-ups kenyanes ont un déficit de financement de 19 milliards de dollars, un chiffre aggravé par le fait que les prêts aux PME sont considérés comme risqués.

Hilda Moraa et son prix obtenu au bootcamp Catapult

La start-up a aujourd’hui facilité 10 millions de transactions en tant qu’intermédiaire entre PME et institutions financières. «Nous avons permis de renforcer plus de 200 000 entreprises dont 60% dirigées par des femmes (…) nous avons décaissé plus de 1,6 million de dollars à travers 75 000 prêts » déclarait Hilda Moraa au Seedstars Summit. Pas récompensée le 3 avril, la start-up a en revanche remporté le prix Best Catapulter Award durant le bootcamp Catapult organisé en mars 2020 par la Maison du Luxembourg pour la Technologie Financière (https://ventureburn.com/2020/03/kenyan-fintech-pezesha-wins-best-catapulter-award-at-lhoft/).

Categories: Fintech