Start-ups agricoles et le numérique : le rapport du CTA

Published by Le LAB on

11 mai 2020

Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA), une organisation de coopération entre l’Union Européenne et les pays d’Afrique et des Caraïbes, a publié le 9 janvier 2020 un rapport ciblé sur la croissance des start-ups du monde agricole africain. Rédigé et coordonné par Ken Lohento et Motunrayo Sotannde, le rapport met en évidence plusieurs facteurs de succès dans les start-ups étudiées. Le rapport intégral est à retrouver ici : https://cgspace.cgiar.org/handle/10568/106010

Le texte met notamment en évidence des modèles d’affaires qui réussissent mieux que d’autres à porter les start-ups (et insiste sur la nécessité de s’adresser très tôt à des bases de consommateurs élargies). Le document comporte également un chapitre dédié au manque de financement des start-ups : « Selon les start-ups interrogées, les taux d’intérêt auxquels elles sont soumises oscillent entre 10 et 30%, les taux les plus élevés pratiqués dans la microfinance. Même si plusieurs ont reçu une aide d’organisations internationales ou d’ONG, elles ne sont pas optimistes sur la façon dont les institutions financières considèrent l’écosystème des start-ups ».

« Plusieurs start-ups ont d’ailleurs compris qu’axer leur stratégie uniquement sur le numérique était vain et proposent de plus en plus une gamme de services diversifiés pour répondre aux besoins divers des agriculteurs et des acteurs du secteur de l’agriculture, » a développé Ken Lohento dans une interview parue sur le site Agridigitale le 6 mai 2020 :https://www.agridigitale.net/art-d_o_vient_le_succs_des_startups_agricoles_.html

 

Le coordinateur de programme CTA Ken Lohento, co-rédacteur du rapport

 

Categories: Agriculture