Un dispositif d’entrepreneuriat rapide au Sénégal

Published by Le LAB on

Pape Amadou Sarr, ministre-Délégué général à l’Entrepreneuriat du Sénégal, a annoncé le 17 janvier dernier la création d’un dispositif d’entrepreneuriat rapide. Invité par le Club Afrique de la Presse Parisienne (CAPP), le ministre a détaillé cette initiative qui devrait faciliter le développement des jeunes entreprises.

Ce dispositif a pour vocation de regrouper toutes les démarches nécessaires à la création d’une entreprise au sein d’un même guichet. Un système également voulu pour pousser les jeunes entrepreneurs à inscrire leurs sociétés dans les registres officiels, alors qu’une forte part des entreprises sénégalaises sont dans le secteur informel.

« Avec la dématérialisation que permet l’informatique, on peut même remplir son dossier depuis chez soi. En résumé, c’est ce que j’ai appelé les 3 F : la formalisation, la formation et le financement. Les trois « F » vont d’ailleurs de pair : vous ne pouvez pas avoir un financement si vous n’êtes pas formalisé – et vous êtes ainsi connu du fisc – et si vous n’avez pas de formation. Car sans cette dernière, le financement est voué à l’échec. » a conclu le ministre.

Délégué Général à l’Entrepreneuriat Rapide des Femmes et des Jeunes (Sénégal)

Translate »