Une « Troisième voie » pour le numérique en Afrique ?

Published by Le LAB on

Le président de l’initiative Digital Africa, Karim Sy, a livré au média Sputnik France son analyse sur les réponses apportées au virus Covid-19 et le développement conséquent du numérique en Afrique. Cette interview, parue le 1er avril, met en lumière les atouts du numérique dans la défense contre la pandémie : « Depuis que le virus s’est propagé, les États africains sont dans le même sillon que le reste du monde. Ils ont adopté le télétravail pour limiter les déplacements, les vidéoconférences en lieu et place de rencontres au sommet, l’e-learning pour les élèves et étudiants contraints de suspendre leurs cours. Sans parler de la téléconsultation et de la télémédecine qui sont déjà très répandues en Afrique »

Karim Sy, Président de Digital Africa

Digital Africa (https://digital-africa.co/) est une plate-forme qui s’est donnée pour objectif de fédérer les projets du numérique en Afrique ainsi que de servir de révélateur pour les acteurs et événements clés de l’entrepreneuriat innovant sur le continent. Financée par l’Agence Française de Développement, elle est présidée par Karim Sy (qui a également siégé au Conseil présidentiel pour l’Afrique) depuis son élection en 2018. Dans cette interview, il explique la place que prendra l’initiative dans la lutte contre l’épidémie : « Nos petites start-up, en Afrique, sont les mieux placées pour trouver des solutions locales à des problématiques globales. Digital Africa entend donc continuer à fédérer des grappes d’entreprises avec un certain nombre d’acteurs clés, dans le sanitaire notamment. Le but est de développer un système de surveillance précoce ou bien d’alerte précoce pour lutter plus efficacement contre la propagation du Covid-19 ».

Karim Sy a notamment cité la plate-forme REMA Medical technologies, basée à Cotonou et partenaire du fonds Greentec Capital Partners. Cette start-up, dont l’application est disponible sur Google Play (https://play.google.com/store/apps/details?id=com.craftman.rema&hl=fr) permet aux Ministères de la Santé africain d’utiliser son réseau de communication médical. « Ce réseau d’échanges entre médecins d’Afrique est très novateur parce qu’il permet de mutualiser les efforts pour lutter contre le coronavirus », a-t-il développé. Le site de REMA est consultable via ce lien : https://www.remaapp.com/

L’interview intégrale est à visionner en suivant ce lien : https://youtu.be/yjZfse42ACc

Categories: Fintech