Viva Technology, rendez-vous immanquable des start-ups

Published by lelab on

Pour la quatrième année consécutive, Paris accueillera le rendez-vous international des start-ups et de l’innovation, Viva Technology. Organisé par Les Echos et Publicis, il est dédié aux start-ups et à l’innovation.

Start-ups, investisseurs, dirigeants, chefs d’entreprises et médias : tous sont attendus. Prévu du 16 au 18 mai 2019, Viva Technology est une rampe d’accélération sans précédent pour les start-ups participantes. Ces dernières pourront présenter leur projet devant les investisseurs et bénéficier des conseils des leaders du secteur.

Plongées au cœur de l’innovation, les grandes compagnies saisiront les clés indispensables au succès de leur transition digitale.

Un événement qui a fait ses preuves

En 2018, la troisième édition de l’événement a remporté un franc succès. Plus de 100 000 personnes y ont participé, un chiffre en hausse de 47% par rapport à l’année précédente.

Plus de 300 intervenants, dont Marck Zuckerberg et Satya Nadella ont partagé leur expérience en matière de transition digitale. Selon le cabinet Goudlink, 77% des visiteurs étaient des décideurs clés du secteur.

Selon le même cabinet, la participation de 79% des start-ups présentes a eu un impact positif sur le développement. 84% d’entre elles ont rencontré de potentiels investisseurs, tandis que 34% ont obtenu l’investissement nécessaire pour accélérer leur développement.

Plus de 150 000 personnes sont attendues à cette nouvelle édition de l’événement. Parmi elles, devraient figurer près de 1 900 investisseurs et 9 000 start-ups. 350 interventions et ateliers sont prévus.

2019 est l’édition la plus internationale depuis la naissance de l’événement. Plus de 125 nationalités différentes seront représentées. Plus de 30 pavillons, notamment allemand, marocain et taïwanais, sont également attendus. Si Viva Technology est un rendez-vous immanquable pour l’écosystème international, il l’est aussi pour le continent africain.

Un rendez-vous immanquable pour l’écosystème africain

L’écosystème africain et ses start-ups seront représentés à Viva Technology et auront l’occasion de présenter leur potentiel au monde entier. Les jeunes pousses sénégalaises, marocaines, congolaises, tunisiennes et mauriciennes pourront se présenter sur leur pavillon national.

Les délégations sud-africaines, camerounaises, égyptiennes et rwandaises sont également attendues. Parmi la centaine de partenaires qui soutiennent l’organisation de l’événement, plus de 25 sont issus de l’écosystème africain.

Figurerons les leaders africains des nouvelles technologies comme l’incubateur Melwater School of Technology ou le fonds d’investissement VC4A. Les leaders de la transition digitale et de l’innovation qui interviendront à Viva Technology seront aussi africains.

Ainsi, nous pourrons entendre la directrice du bureau Afrique de Facebook, Nunu Ntshingila et Fatoumata Ba, PDG de Janngo, mais aussi Diana Brondel, CEO de Xaalys, la néobanque destinée aux adolescents.

Pour ouvrir l’édition 2019 de Viva Technology jeudi 16 mai 2019, se tiendra la conférence Africatech.

Le thème : Relever les défis et saisir les opportunités des start-ups, des investisseurs et des entreprises privées du secteur des nouvelles technologies en Afrique. Il s’agira de revenir sur les enjeux de la 4e Révolution industrielle en Afrique et de la Tech for Good, du déficit de financement et de l’intégration régionale et internationale des pays africains.

Interviendront des personnalités telles que Jon Fairest, responsable du département Afrique chez Sanofi ou Jean-Luc Konan, PDG de Cofina.

 

Categories: Événement